Couture et basiques

Ou être en accord avec sa garde-robe

 

“Durant les dernières décennies, nous avons perturbé l’équilibre écologique de notre planète d’une multitude de façons, avec des conséquences qui ont tout l’air d’être fâcheuses.
De nombreux éléments laissent penser que nous détruisons les fondamentaux de la prospérité humaine dans une débauche de consommation téméraire. “

 

Sapiens: une brève histoire de l’humanité, Yuval Noah Harari

 

 

Pour moi, coudre (et tricoter), ce n’est pas juste un loisir créatif, c’est aussi une manière différente de consommer. On peut vouloir consommer autrement pour de nombreuses raisons.

Pour des raisons écologiques, tout d’abord: l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde.

Pour des raisons éthiques également: les conditions de travail dans le secteur de l’habillement sont tout simplement scandaleuses.

On peut vouloir consommer différemment, parce qu’on ne se retrouve tout simplement pas dans la mode ou parce qu’on ne se retrouve pas dans le choix des tailles.

On peut vouloir consommer différemment, parce qu’on n’adhère pas à l’image des marques et au monde de la mode, qui donnent parfois une image peu flatteuse des femmes (je pense à une publicité pour une boutique en ligne de chaussures dans laquelle une femme crie de manière hystérique parce qu’elle reçoit des chaussures; ou tout simplement, aux standards, pas du tout standards, des mannequins). Ou encore, parce qu’on n’adhère pas à la mode jetable dans laquelle un vêtement ne dure qu’une saison.

Bref, la liste des raisons est longue et propre à chacun d’entre nous. Pour ma part, c’est un peu pour toutes ces raisons à la fois que je ne veux plus de vêtement du commerce dans ma garde-robe.

 

Consommer raisonnable

Consommer autrement, ce n’est pas seulement être plus regardant sur l’origine des produits, leur qualité, leurs conditions de production, leur empreinte écologique. Même si, plus tard, j’aimerais tendre aussi vers cela.

Consommer différemment, c’est aussi consommer de manière plus raisonnable. Et pour moi, consommer raisonnable, coudre raisonnable, c’est aussi coudre des pièces en accord avec ma garde-robe. Coudre des pièces que je porterai beaucoup, des pièces que je porterai souvent; pas des pièces immobilisés sur des cintres, attendant l’évènement qui les feront sortir du placard.

Vous le savez, des pièces de ce genre, j’en ai. Et ça me chagrine. Mais j’essaie d’apprendre de mes expériences et de m’adapter. Un problème récurrent de mes pièces cousues main est le repassage. Il faut bien l’avouer, je n’aime pas repasser. Et surtout quand le tissu est indomptable. Donc, si une pièce doit être repassée, je ne la porterai finalement pas, ou peu.

Mais le problème majeur vient du manque de cohérence de ma garde-robe faite main à mon style de vie. Même si, à l’occasion, j’aime porter des pièces sophistiquées, au quotidien, c’est le confort que je recherche dans les vêtements: pouvoir bouger, pouvoir vivre dedans sans avoir peur de les abîmer ou les froisser.

En dehors de la couture et du tricot, c’est la nature, les animaux, les voyages qui me passionnent. Et pour une promenade en forêt ou une randonnée en montagne, la jupe tailleur et le petit chemisier ne sont pas vraiment adaptés.

Dans ma vie professionnelle, sauf en de rares occasions, je n’ai pas besoin non plus d’être tirée à quatre épingles. Au contraire, là encore, le confort est le mot d’ordre.

Mon objectif étant, à terme, d’avoir une garde-robe exclusivement faite main, il faut que je couse des vêtements que je porterais, des vêtements en accord avec mon style de vie, avec mes besoins réels: des vêtements de la vraie vie.

Il me faut donc avant tout des vêtements basiques…

 

 

Consommer durable

…. Des vêtements basiques, des vêtements simples, mais des vêtements qui durent. Voilà l’objectif!

Et pour ne pas tomber dans le piège de la mode jetable, il est important de soigner les finitions, de faire des coutures solides et de choisir des tissus et fils de qualité, pour des vêtements résistants. C’est pourquoi, même pour des pièces basiques, je prends le temps de bien faire; ou du moins, j’essaie. Et cela participe au plaisir de coudre même si la pièce ne présente aucun défi technique.

Mais quand je parle de vêtements qui durent, je ne pense pas seulement à la résistance à l’usure, je pense aussi à la résistance aux changements de goût, aux changements de style, et dans une certaine mesure, aux changements du corps.

Car il n’est pas nécessaire de changer intégralement sa garde-robe chaque nouvelle saison. Mes goûts, mon style vestimentaire ne changent pas du tout au tout chaque année. Si je couds une pièce qui me plait réellement aujourd’hui, il y a fort à parier qu’elle me plaira demain. Cela demande parfois un peu de recul; il faut parfois résister aux “modes du moment”, aux “envies du moment” qui ne durent pas. Comme le monde de la mode, le monde de la couture n’est pas épargné! Il y a toujours le dernier modèle, le dernier tissu à la mode que tout le monde veut aujourd’hui, mais qui ne plaira plus à personne demain. De mon côté, puisque je ne suis pas rapide à coudre, la décision de coudre un vêtement est souvent plus mûrement réfléchie que celle d’un achat.

Vais-je vraiment le porter? Est-ce adapté à ma morphologie? Me sentirais-je à mon aise dans ce vêtement? Me plaira-t-il encore l’an prochain? Et l’année suivante?

Pour ma part, je ne suis plus une enfant, et même si le corps au cours de la vie d’une femme change, au moins je ne grandis plus. Et si mon poids et mes mensurations fluctuent un peu, ma morphologie générale ne change pas significativement. Je peux donc espérer garder plusieurs années un vêtement que j’ai cousu. Et c’est aussi l’avantage des vêtements basiques: souvent simples et peu ajustés, ils permettent les fluctuations naturelles du corps.

C’est tout cela pour moi un bon basique: un vêtement résistant à toute épreuve, au temps qui passe sur lui, mais aussi au temps qui passe sur moi.

 

 

Consommer et coudre

Et le bon t-shirt basique pour moi, c’est le Plantain de Deer and Doe!

Il s’agit du modèle basique de la marque. Il est gratuit, au format PDF. J’aime beaucoup les modèles de cette marque et j’aime aussi sa philosophie: des patrons de qualité pour tous les niveaux de couturières.

Simple, déclinable en version été comme hiver avec ses différentes longueurs de manches, ce modèle de t-shirt en jersey est la base de ma garde-robe cousue main. Basique, il est surtout très confortable et pratique; compatible avec mon style de vie.

Et même s’il existe d’autres marques à explorer pour créer ma garde-robe, j’aime aussi l’idée d’utiliser plusieurs fois un même patron. Car, même s’il est gratuit, l’utilisation d’un patron nécessite des ressources (papier, encre…), il est donc dommage de ne l’utiliser qu’une seule fois. De plus, garder le même patron est la garantie pour moi d’obtenir un vêtement satisfaisant. Qui sait si le petit basique d’une autre marque me conviendra tout autant? Découvrir de nouveaux patrons, même si cela ouvre de nouveaux horizons, c’est prendre le risque d’un échec, de gaspillage de papier, d’encre et peut-être même de tissu; risque qui ne me semble pas nécessaire pour un t-shirt. Puisque je suis satisfaite par ce modèle, je ne vois pas de raison de changer pour constituer la base de ma garde-robe.

 

 

Niveau couture, même si la réalisation de ce t-shirt est relativement simple, la manipulation du jersey présente tout de même un petit défi. La marque indique d’ailleurs une difficulté de 2/5; ce n’est donc pas le plus simple de la marque. Rien n’est insurmontable si vous avez l’habitude de ce genre de tissu. En revanche, si vous êtes novice, il faudra prendre votre temps, rester vigilant, et tout se passera bien. Il ne faudra pas hésiter à s’entraîner sur des chutes avant de se lancer. Le livret d’explications est très complet et accompagne très bien dans la réalisation. De nombreux schémas illustrent les différentes étapes. Bien que gratuit, ce patron présente la même qualité que les patrons payants de la marque.

De mon côté, tous mes plantains sont totalement assemblés à la surjeteuse. Seuls la surpiqûre de l’encolure et l’ourlet sont réalisés à la machine à coudre, avec une aiguille double. L’assemblage à la surjeteuse donne un résultat plus propre et plus solide, et est plus adapté pour ce type de tissu; mais il peut très bien se faire à la machine à coudre, avec un point élastique.

Basique, donc, de ma garde-robe faite main, en voici 5 versions:

 

 

En résumé

T-shirt 1: La marinière qui brille

Patron: Plantain – Deer and Doe

Version : Manches courtes

Tissu: Jersey viscose marinière lurex (1 m) – Little fabrics

Taille: 42, longueur raccourcie (38)

 

 

T-shirt 2: Le bon basique

Patron: Plantain – Deer and Doe

Version : Manches courtes

Tissu: Jersey modal flammé marine (1 m) – Little fabrics

Taille: 42, longueur raccourcie (38)

 

 

T-shirt 3 et 4: Les “tout simples”

Patron: Plantain – Deer and Doe

Version : Manches courtes

Tissu: Jersey modal Nude et Vert d’eau  (1 m) – Little fabrics

Taille: 42, longueur raccourcie (38)

 

 

T-shirt 5: La marinière aux flamants

Patron: Plantain – Deer and Doe

Version : Manches courtes

Tissu: Jersey de coton Blue Flamingo (1 m) – Eglantine et Zoé

Taille: 42, longueur raccourcie (38)

 

 

Épilogue (Consommer et s’amuser)

Coudre des basiques ce n’est pas seulement coudre utilement. On peut très bien prendre beaucoup de plaisir à coudre des vêtements simples.

Coudre ses propres vêtements ouvre un champ infini de possibilités. Couleurs, matières… les combinaisons sont innombrables!

Uni, à motifs ou à rayures, sobre, fantaisiste ou chamarré, plus ou moins fluide… La réalisation d’un simple t-shirt peut devenir un véritable terrain de jeu illimité pour couturière.

Et moi, j’entre tout juste dans le jeu! Je n’ai pas fini de m’amuser!

 

Le Plantain et moi en pleine action!!!

2 thoughts on “Couture et basiques

  1. J’adore lire tes articles ma soeur… les mots juste. De belles photos. Ça donne envie de s’y mettre…
    Encore des belles réalisations et cela te va à merveille!!! Felicitations!!

    1. Si ça te donne envie de t’y mettre… Je n’attends que ça d’apprendre tout ce que je sais à l’une d’entre vous ;D

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *