Tricot au fil des saisons #2

Ou les 30 printemps

 

Au printemps, le sommeil ne cesse dès l’aurore.
Partout se font ouïr les gazouillis d’oiseaux.
La nuit s’achève enfin dans le souffle des eaux,
Qui sait combien de fleurs seront tombées encore ?

 

Aube de printemps, Meng Haoran

 

 

Au fil des saisons…

Le thème de ce KAL m’évoque tout de suite mes sœurs…

Nous sommes 4 sœurs, et mes parents ayant bien fait les choses, une par saison…

 

Au fil des saisons

L’hiver, c’était ma petite sœur…

Le printemps, cette fois, c’est moi. Et il est vrai que c’est ma saison préférée.  « Ah, le printemps ! La nature se réveille, les oiseaux reviennent… » (Arthur, Kaamelott, Livre II, La Fête du Printemps)… les arbres en fleurs, le retour du soleil, les journées qui se rallongent. Bref, pour moi, le printemps est vraiment la plus belle des saisons.

Mais cette année a fait exception! Une météo pire qu’en automne et la sensation d’être passée à côté des beautés du printemps. Si les journées se sont bien rallongées et les arbres bien parés de leurs fleurs; le soleil en revanche n’est pas revenu… Et le ciel n’a trouvé ses couleurs que dans les teintes de gris.

 

Se mettre au vert

Comme pour conjurer le mauvais temps et la grisaille de ce printemps, j’ai choisi un peu de couleur…

Et quelle couleur! Du vert! Moi, qui n’en porte jamais, je me suis sentie audacieuse dans mon choix.

Du kaki, pourquoi pas? Mais du vert, non jamais…

 

Pourtant, j’avais eu un gros coup de cœur pour ces couleurs dans la palette de La Fée Fil.

Et je dois dire que je suis heureuse d’avoir osé franchir le pas.

 

 

Pour cette mise au vert, c’est sur le modèle Japan Sleeves de Joji Locatelli que j’ai craqué. Et si sa magnifique dentelle m’a immédiatement séduite, j’avais plus de réserves sur les rayures. Il est vrai que je porte les rayures autant que le vert…

Mais ce modèle m’attirait malgré tout, je me suis donc lancée.

Le tricot, et la couture aussi, me font aller vers des contrées inexplorées: des formes, des couleurs, des associations que je n’aurais jamais imaginé aimer et porter.

Je me cherche, me découvre… C’est une facette du tricot que je ne soupçonnais pas avant de m’y mettre; et c’est pourtant, maintenant, une part essentielle de ma passion pour le tricot.

 

La réalisation

La réalisation de cette pièce a été un vrai plaisir. Le modèle, avec sa construction très particulière, n’est pas le plus simple que j’ai réalisé, et m’a parfois donné du fil (ou de la laine) à retordre. Je pense notamment aux manches, avec leurs rayures en rangs raccourcis. Il m’a fallu un premier essai avant de bien comprendre le mécanisme des rangs raccourcis avec les changements de fils. Mais la deuxième fois a été la bonne; je m’en suis donc sortie.

Dentelle, rangs raccourcis, rayures, grafting… Chaque étape de ce patron est complètement différente de la précédente; on ne s’ennuie pas, et quand on tricote depuis moins de 2 ans, comme moi, on apprend beaucoup. Absorbée par mon ouvrage, curieuse de voir ce qu’il y allait avoir ensuite, j’ai finalement tricoté ce pull bien plus vite que je ne le pensais. Et pour celles qui sont refroidies par les manches, qui semblent parfois interminables, sachez qu’ici, elles sont façonnées au fur et à mesure, et lorsque le corps est fini, il n’y a donc pas de manches qui vous attendent…

Les rayures sont également un moteur dans l’avancée du projet: on voit ainsi l’évolution dans la réalisation et on veut toujours en faire “une petite de plus”…

 

Et si le modèle choisi a été un pur bonheur, que dire de la laine?

Bien sûr, les couleurs sont magnifiques. J’aime beaucoup les laines de La Fée Fil, je trouve que les couleurs sont très profondes, très lumineuses, très intenses. Mon amour pour les laines de La Fée Fil, depuis que j’ai testé Au nez Moutarde, est immense. Là encore, j’ai été séduite.

Si je craque souvent pour des écheveaux “Mérino single”, j’ai testé, cette fois, une des couleurs dans la base “Alpaga/Cachemire/Soie”. Et cette laine est absolument sublime. D’une douceur incroyable, c’est un vrai bonheur à tricoter. De plus, l’alpaga confère à ce fil une texture plus duveteuse et plus poilue que le mérinos que j’ai choisi en second fil. J’aime beaucoup ce contraste entre les deux fils dans les rayures, et je suis très satisfaite de mon choix.

 

 

30 ans…

Ce printemps avait, pour moi, comme une résonance particulière. Ce printemps était pour moi le trentième…

Et le temps passe très vite!

30 ans…

C’est déjà la nostalgie des années passées; des “c’était mieux avant”.

30 ans…

C’est aussi le moment d’un premier bilan: où en suis-je dans la réalisation de mes rêves? Et cette petite fille que j’étais, que penserait-elle de ce que j’ai fait de ses espoirs, ses envies d’avenir, de son futur? Que penserait-elle du chemin parcouru?

Qu’ai-je construit? Qu’ai-je encore à construire? Qui suis-je devenue? Qui veux-je être?

30 ans…

C’est d’ailleurs peut-être le bon âge pour commencer à se connaître, savoir ce que l’on veut, ce que l’on aime et ce que l’on ne veut plus. Ou du moins essayer…

30 ans…

C’est finalement une opportunité. L’opportunité de faire encore de sa vie ce que l’on souhaite; l’opportunité de choisir encore qui on veut être, avec encore l’énergie de la jeunesse, mais aussi l’expérience du passé, du chemin déjà parcouru.

 

 

En résumé

Patron: Japan sleeves – Joji Locatelli

Laine 1: “A la cime” – Mérino fingering – La Fée Fil

Laine 2: “Pégasus” – Alpaga/cachemire/Soie fingering – La Fée Fil

Aiguilles:  3,5 mm

Taille: L

Réalisation: commencé le 20/05/18, fini le 12/06/18

 

 

 

Épilogue

 

Mais au bout du ch’min dis-moi c’qui va rester
De la p’tite école et d’la cour de récré?
Quand les avions en papier ne partent plus au vent
On se dit que l’bon temps passe finalement
Comme une étoile filante

 

Les étoiles filantes, Les Cowboys Fringants

 

 

Oui le temps passe vite, il file…

Il y a derrière nous, les souvenirs des moments passés qui ont filé; mais il y a devant nous, encore tout un monde de possibilités, des millions de choses à construire, des milliards de moments à venir, qu’il faudra saisir…

30 ans, ce n’est qu’un début, en fait!

 

4 thoughts on “Tricot au fil des saisons #2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *