Tricot et cadeau

Ou une histoire à offrir

 

“Un tout, c’est ce qui a un commencement, un milieu et une fin

 

La Poétique, Aristote

 

 

Ce qu’on a à offrir, quand on tricote pour quelqu’un, ce n’est pas juste l’objet fini. Ce n’est pas juste un bonnet, une écharpe, un pull… Il y a aussi tout ce qu’on y met: nos pensées, nos émotions, nos sentiments… Tout ce qu’on y laisse. Des petits bouts de nous, éphémères, qui se glissent entre les mailles.

On y dépose nos joies et nos souvenirs de l’instant. On y partage le bonheur que nous procure la création de notre ouvrage aussi. Parfois même, quand nos stress, nos colères, nos tristesses, nos ondes négatives nous quittent grâce au tricot, c’est de l’apaisement, de la sérénité qu’on y glisse. Tout ce qu’on y laisse dépend de ce que l’on vit, de ce que l’on pense, de ce que l’on ressent surtout, tandis qu’on tricote.

Offrir un ouvrage tricoté de ses mains, c’est offrir une histoire; une histoire que l’on écrit le temps de la réalisation.

Une histoire unique.

 

Écrire l’histoire (un commencement)

J’avais envie, j’avais besoin de tricoter pour elle: ma petite sœur. Parce qu’elle était loin, parce que j’avais envie d’être auprès d’elle, de passer du temps avec elle, de parler avec elle, j’ai écrit son histoire…

Et c’est avec le châle Masgot de Justina Lorkowska que j’ai choisi de l’écrire.

Un châle, pour tenir chaud au cou. Un châle, pour tenir chaud au cœur. Un châle, parce que c’est un incontournable de l’hiver. Un châle, parce que c’est une pièce que, une fois l’hiver installé, on ne quitte plus. C’était ça que je voulais, une pièce qu’elle aurait toujours avec elle. Quelque chose qui va avec tout; SON incontournable de l’hiver.

Il lui fallait une couleur intense, une couleur lumineuse. Il fallait aussi une couleur qu’elle aime, qui lui va bien: bleu, c’est sa couleur. En tout cas, moi je trouve que le bleu lui va, lui correspond. Je la retrouve dans le bleu. J’ai donc choisi le bleu “Baltic” de Madelinetosh. Et pour aller avec, je voulais des couleurs plus neutres, pour laisser toute la place au bleu “Baltic”. Deux couleurs neutres, pour les rayures donc. Deux teintes naturelles et très proches; je voulais que les rayures se fondent un peu, qu’elles soient subtiles. J’ai donc choisi les coloris “Antler” et “Antique Lace”.

Je n’ai pas rencontré de grandes difficultés au cours de ce tricot. Les explications sont claires, et sont disponibles en français. Avant de me lancer, j’avais suivi le cours de Lise Tailor “Toutes les techniques pour tricoter un châle”, sur Artesane qui est très bien fait. Je pense que le patron du châle Masgot est suffisamment clair pour être réalisé sans le cours de Lise. Néanmoins, ce cours vidéo m’a aidée à appréhender une nouvelle pièce que je n’avais encore jamais faite en tricot. De plus, il est fourni de bons conseils et de petites astuces pour réaliser au mieux un châle, quelque soit le patron choisi. Je ne peux que recommander ce cours.

 

 

Pour une sœur (un milieu)

Et tandis que je tricotais pour elle, les chapitres sont doucement apparus: chaque rang formait une nouvelle phrase dont les mailles étaient les mots, accentuée pour les couleurs, ponctuée subtilement de teintes et de nuances. J’y glissais des “je pense à toi”, des “tu me manques”.

Parfois, c’était la tristesse qui dictait mes mots. La tristesse de ne pas la voir aussi souvent que je le souhaiterais. L’absence des petits riens du quotidien. La nostalgie du temps où l’on pouvait tout partager. De temps en temps, un peu de colère venait inscrire quelques phrases aussi. Parce que le travail nous oblige à être loin l’une de l’autre, à rater des évènements de nos vies respectives, comme les anniversaires. La colère que, malgré l’importance de ceux qu’on aime, cela reste le travail qui rythme nos vies.

Puis je réalisais quelques mailles, quelques rangs, et la tristesse et la colère passaient. Je pensais à elle; tellement fort que, parfois, je pouvais presque la sentir un peu à mes côtés…

Et finalement, c’est beaucoup d’amour et de bonheur que j’ai laissés dans cet ouvrage. Le bonheur de l’avoir, elle, comme sœur (de les avoir, elles, parce qu’en fait elles sont trois). Le réconfort de savoir que, en de rares moments dans l’année, nous sommes ensemble et profitons de la présence de chacune. Ces moments précieux, qui comptent beaucoup pour moi, et dont les souvenirs réchauffent le cœur, et ajoutent encore un chapitre à l’histoire de cet ouvrage.

 

 

En résumé

Châle:

Patron: Masgot – Justyna Lorkowska

Laine 1 (rayures): “Antler” – Madelinetosh Merino Light (70g)

Laine 2 (rayures): “Antique Lace” – Madelinetosh Merino Light (70g)

Laine 3 (insertions de couleur): “Baltic” – Madelinetosh Merinolight (30g)

Aiguilles: 3,75 mm

Réalisation: commencé le 23/08/17, fini le 04/09/17

 

 

Épilogue (une fin)

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser ce châle. D’abord, parce que je n’ai cessé de penser à sa destinataire, et parce qu’il me plait beaucoup: c’est une pièce que je pourrais avoir dans ma garde-robe. C’est important pour moi d’offrir quelque chose qui me plait aussi. C’est un châle que je pourrais parfaitement porter au quotidien.

Et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait un temps avant qu’il ne rejoigne sa destinataire, le porter: je voulais continuer l’ouvrage que j’avais commencé, laisser un peu de moi dans ce cadeau que j’offrais; ajouter un paragraphe à l’histoire qui s’y inscrivait. J’imaginais ainsi la toute première fois où ma sœur enroulerait son châle autour du cou, retrouvant le parfum de sa grande sœur, retrouvant tout ce que j’y avais laissé, y lisant aussi clairement que dans un livre le message d’amour que j’y avais laissé.

 

5 thoughts on “Tricot et cadeau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *